Fréderic Bang-Rouhet

Frédéric sera Feri dans Princesse Czardas.

Médecin, Frédéric Bang-Rouhet étudie le chant avec Paul Finel et entre ensuite au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe d’Art Lyrique de Xavier Depraz. Il obtient un Premier Prix de la Ville de Paris à l’unanimité, ainsi que le Prix d’interprétation de l’ADAMI et le Prix d’Opéra de L’Union Professionnelle des Maîtres du Chant Français.

Parmi les productions lyriques auxquelles il a participé en France (Aix-en-Provence, Angers, Avignon, Bordeaux, Besançon, Reims, Rennes, Saint-Etienne, Tours, Toulouse…) on peut citer ses collaborations avec Mireille Larroche dans les Noces de Figaro et Mahagonny, avec Laurent Pelly (L’Île de Tulipatan, opéra de Lyon) ou avec Martin Isepp au Festival de Royaumont (Die Fledermaus, the Rape of Lucretia). A Taïpei, il chante Moralès aux côtés de la Carmen d’Elena Obraztsova ,et Ping de Turandot face à Giuseppe Giacomini et Adriana Maliponte. Il a aussi interprété les sept rôles de baryton de Death in Venice de Britten.

Dans le domaine de l’Opérette, il chante très souvent Offenbach, Messager, Strauss, Lehar…et est régulièrement invité au Festival d’Aix-les-Bains.

Il participe à plusieurs créations de Gérard Condé et Régis Campo avec L’Ensemble 2e2m.

Il prend part à l’enregistrement intégral de l’Amour Masqué de Messager dirigé par Samuel Jean et paru en 2014 chez Actes Sud.

Par ailleurs, Frédéric Bang-Rouhet chante régulièrement l’Oratorio (Requiem de Brahms, Fauré, Duruflé, œuvres de Bach, Berlioz, Haendel, Schumann, Honegger…)

Passionné par la mélodie française qu’il a étudiée avec Camille Maurane et Jean-Christophe Benoît, Frédéric Bang-Rouhet est titulaire des Prix Duparc et Roussel. Parmi ses nombreux récitals, notons-en un avec Jean-François Zygel et un autre lors de la saison inaugurale de l’auditorium de la Cité Interdite de Pékin.