Estelle Lelièvre-Danvers

Estelle est la chorégraphe du festival. 

C’est à l’âge de 6 ans qu’Estelle Lelièvre-Danvers débute à l’Opéra de Bordeaux dans Casse-Noisette aux côtés de Cyril Atanasoff et Noella Pontois, et dans Le Chanteur de Mexico, sous la direction de Maître Skouratoff.
Elle est lauréate du Conservatoire National de Bordeaux remportant plusieurs médailles et un certificat de fin d’étude avec mention.

Elle intègre les « Jeunes Ballets d’Aquitaine » et participe à des projets chorégraphiques de compagnies bordelaises.
En 1996, elle gagne le 1er Prix au concours chorégraphique d’Yzeure avec mention « Excellent » et dès lors, elle débute une carrière de chorégraphe invitée dans de nombreux théâtres (ex. Théâtre de l’Odéon – Opéra de Marseille) et compagnies en France, tout en restant une interprète recherchée.

En 2011, en plus d’interprète, elle devient chorégraphe du festival lyrique d’Aix-les- Bains et y est invitée chaque année.
Pour le festival des Chœurs Vermeil, elle a notamment chorégraphié les spectacles Edith Piaf, une voix d’Eternité (2013), Passion Andalouse (2014), des comédies musicales (2016) et Carmen (2017)

Son éclectisme étant apprécié, elle conçoit tant la chorégraphie d’opéras que d’opérettes tels que Les Pêcheurs de Perles, La Traviata, Aïda, Turandot, La Vie Parisienne, La Veuve Joyeuse, La Belle de Cadix, La Fille de Madame Angot, Andalousie, Monsieur Beaucaire…

Elle travaille également avec une société de production espagnole pour différents spectacles, notamment Le Chanteur de Mexico dans une version en langue espagnole.
En 2016-2017, Estelle crée Patchwork pour 10 danseurs, un spectacle en 3 tableaux aux caractères différents faisant preuve de sa pluridisciplinarité, d’un sens aigu créatif, intégrant le classicisme dont elle est issue avec une modernité preuve de son goût pour la diversité du langage chorégraphique.

2018, nouvelle phase de création avec Kenavo, elle explore avec ses danseurs un deuxième volet, fidèle à son esprit d’ouverture sur des genres musicaux atypiques. Création encore avec Les Défunts, en résidence au théâtre l’Ermitage- Compostelle au Bouscat (33) au printemps 2019 .

Enfin, pour le festival lyrique d’Aix les Bains en juillet 2019, elle remonte le ballet de La Gaîté parisienne, créé pour la première fois en 1938 pour les ballets russes de Monte-Carlo, sur des musiques d’Offenbach.